Actu-crypto

🔒
❌ About FreshRSS
There are new articles available, click to refresh the page.
Before yesterdayTheCoinTribune

Polkadot (DOT) se divise par 100 à la demande de sa communauté

August 5th 2020 at 12:00

Le 13 juillet, la communautĂ© Polkadot Ă©tait conviĂ©e Ă  un vote sur la proposition d’une nouvelle dĂ©nomination du jeton natif de sa plateforme, le DOT, qui devrait voir son offre augmenter. Quatre options Ă©taient disponibles et chaque dĂ©tenteur de compte DOT pouvait voter pour n’importe quelle combinaison d’entre elles. Il s’agissait de conserver la signification de la vente initiale du DOT, ou de procĂ©der Ă  une division du jeton. Cela revenait donc Ă  avoir un nouveau DOT dont dix, cent ou mille unitĂ©s seraient Ă©quivalentes Ă  l’ancien standard. À l’issue du vote qui aura durĂ© deux semaines, les participants ont choisi Ă  une Ă©crasante majoritĂ© le partage par 100.

L’option d’une nouvelle dĂ©nomination largement choisie

Sur l’ensemble des deux semaines qu’aura durĂ© le vote, le rĂ©seau Polkadot a enregistrĂ© la participation de 2,86 millions de jetons sur un total de 5,4 millions. Arity Technologies et Web3 Foundation, les deux principaux dĂ©veloppeurs derriĂšre Polkadot, n’ont pas pris part au vote. Il faut prĂ©ciser que ces derniers voulaient Ă  la base carrĂ©ment procĂ©der au changement de dĂ©nomination des jetons en se passant de l’avis des dĂ©tenteurs du token.

Polkadot

On notera d’ailleurs que la grande majoritĂ© des votants Ă©tait favorable Ă  une nouvelle dĂ©nomination du DOT.

Au final, 84% des participants ont prĂ©fĂ©rĂ© l’option qui consistait Ă  diviser par 100 le stock de l’ancien DOT. Pour finir, 20 % ont votĂ© pour un partage par 10, tandis que 24% prĂ©fĂ©raient la division par 1000 du stock.

Obtenir une valeur du DOT plus simple Ă  manipuler

Rappelons que le DOT ne dispose que d’une seule dĂ©nomination infĂ©rieure Ă  savoir le Planck, ainsi 1 DOT Ă©quivaut Ă  100 millions de Plancks. Dans la pratique, une unitĂ© de Planck Ă©quivalant Ă  moins d’un cent, son utilisation plutĂŽt complexe. AprĂšs l’application de la dĂ©nomination qui vient d’ĂȘtre votĂ©e, on obtiendra une valeur du DOT beaucoup plus ergonomique. Par ailleurs, il faut remarquer que l’offre de Polkadot sera cinq fois supĂ©rieure Ă  celle d’Ethereum, une fois cette proposition adoptĂ©e sur le rĂ©seau. Il n’y aura pas pour autant une augmentation globale de l’offre totale du DOT, mais juste un transfert aprĂšs lequel 1 ancien DOT Ă©quivaudra Ă  100 nouveaux DOT (ça rappellera des souvenirs aux moins jeunes).

Toutefois, certaines voix au sein de la communautĂ© ont Ă©mis le souhait que cette nouvelle dĂ©nomination soit Ă©galement assortie d’un changement du nom du jeton. S’il est vrai que cela permettrait de distinguer les deux DOTs, cette option avait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© Ă©cartĂ©e par la Web3 Foundation. Afin de permettre Ă  l’écosystĂšme de se prĂ©parer, le changement de mĂ©trique se fera environ 72 heures aprĂšs la mise en service des transferts DOT. Sauf intervention de l’administration ou problĂšme technique, les transferts de DOT commenceront le 21 aoĂ»t.

Pour la suite des Ă©vĂšnements, il est prĂ©vu que la Web3 Foundation fournisse une assistance technique et des conseils afin de faciliter la transition et minimiser les perturbations durant cette pĂ©riode. En attendant cette mutation, on rappellera que Polkadot a procĂ©dĂ© rĂ©cemment Ă  une vente de 300 000 DOTs, Ă  raison de 125 dollars l’unitĂ©, dans le cadre d’une levĂ©e de fonds. 

The post Polkadot (DOT) se divise par 100 à la demande de sa communauté appeared first on TheCoinTribune.

Monolith, la Carte de paiement Crypto et Bitcoin Boostée à la DeFi

August 3rd 2020 at 12:00

Si 2017 fut l’annĂ©e des ICO pour beaucoup, 2020 semble ĂȘtre l’annĂ©e de la DeFi et des cartes bleues cryptos Ă  large Ă©chelle. Monolith fait partie de ces ICO Ă  succĂšs qui avait levĂ© prĂšs de 18 millions de dollars dĂ©but 2017. Brice Berdah est avec nous aujourd’hui pour nous parler d’un projet encore debout.

Bonjour Brice, pouvez-vous vous présenter ?

Brice Berdah, community manager de Monolith

Bonjour et merci pour l’interview. Je m’appelle Brice et j’ai rejoint Monolith en mars 2019 en tant que community manager. Mon travail consiste Ă  modĂ©rer la communautĂ© et organiser des Ă©vĂ©nements et rencontres. Je suis donc responsable de la visibilitĂ© et de l’image de marque de Monolith. Je suis Ă©galement un des co-crĂ©ateurs du groupe DeFi France, un rendez-vous mensuel et un espace de discussion entiĂšrement francophone pour parler de finance dĂ©centralisĂ©e.

Tout d’abord, pourquoi le nom Monolith ?

En hommage Ă  2001 l’OdyssĂ©e de l’espace, le monolithe apparaĂźt aux changements d’étapes et nous apportons de notre cĂŽtĂ© un monolith financier pour permettre une transition vers un nouveau systĂšme bancaire.

El Famoso Monolithe du film le plus hermétique des années 70 (crédit : Metro-Goldwyn-Mayer)

Merci pour l’éthymologie, pouvez-vous nous prĂ©senter Monolith ?

Monolith est une solution de paiement se composant d’un wallet Ethereum, d’une carte de paiement visa et d’un token, le Monolith (TKN).

Contrairement Ă  l’ensemble de nos concurrents nous sommes un wallet non custodial, ce qui signifie que les utilisateurs possĂšdent leur clĂ© privĂ©e. Ainsi si ceux-ci dĂ©sirent changer de solution ou si Monolith ferme, les utilisateurs ne sont pas lĂ©sĂ©s. De plus, notre wallet est un contract wallet, ce qui signifie que nous utilisons des smarts contracts pour gĂ©rer les fonds. L’utilisation des smarts contracts nous permet d’exploiter pleinement le meilleur du monde de la blockchain. 

Aujourd’hui l’utilisateur doit charger sa carte en vendant ses cryptomonnaies contre des euros. Cette opĂ©ration ou top-up est rapide et faisable directement sur notre application. 

La puissance des smarts contracts nous permet d’avoir une vision long terme ou la conversion sera effectuĂ©e automatiquement. Les smarts contracts permettront de paramĂ©trer Ă  l’avance quelles cryptomonnaies vous voulez convertir lors d’un achat selon vos prĂ©fĂ©rences. Vous pourrez mĂȘme choisir de convertir plusieurs cryptomonnaies selon un pourcentage qui leur sera propre !

Nous souhaitons Ă©galement dĂ©velopper ce que nous appelons une carte 0 balance. Le montant converti de votre wallet oĂč se trouvent vos cryptomonnaies vers votre carte visa sera identique au montant que vous payez. Une fois la transaction effectuĂ©e, votre carte visa prĂ©sentera toujours un solde de 0 euros. Cette particularitĂ© rendra l’utilisation plus fluide pour l’utilisateur tout en minimisant l’exposition en monnaie fiduciaire.

Quels sont les avantages à posséder le token Monolith (TKN) ?

Il y a 2 avantages principaux Ă  son utilisation :

  1. Ne pas payer de frais, lorsque vous payez avec le TKN, vous ĂȘtes exemptĂ© des 1% de frais qui s’appliquent aux autres cryptomonnaies. TKN est ainsi le seul token qui peut ĂȘtre dĂ©pensĂ© sur les cartes Monolith sans autre frais que les coĂ»ts en gas.
  2. Lorsque des transactions sont rĂ©alisĂ©es, une partie des frais est stockĂ©e dans un coffre communautaire. L’utilisateur peut choisir d’ouvrir ce coffre en dĂ©truisant ses tokens TKN. NĂ©anmoins cette itĂ©ration date de 2017 et nous sommes actuellement en train de la repenser en prenant en compte les Ă©volutions de la tokenomics de ces derniĂšres annĂ©es.

Pour toi, Monolith est il un Ă©chappatoire Ă  notre systĂšme capitaliste actuel ?

Je pense que l’échappatoire le plus direct Ă  un systĂšme quel qu’il soit est la politique mais au sens rĂ©el du terme.

J’entends par lĂ , prendre des dĂ©cisions ayant un impact visible sur l’organisation du monde et de la sociĂ©tĂ©. En tant qu’individu en France nous avons le privilĂšge d’avoir un pouvoir politique exprimable tous les 5 ans mais celui-ci reste minime. Nous disposons d’un pouvoir quotidien dont peu de gens ont conscience : notre argent. En tant que consommateur nous avons ce pouvoir, qui est hĂ©las aujourd’hui bridĂ©. BridĂ© par qui ? et bien par les banques. Aujourd’hui votre argent ne vous appartient pas Ă  proprement parler, il est possĂ©dĂ© par celles-ci. Elles en profitent pour vous imposer des rĂšgles, tels que les dĂ©couverts, les limites de retraits ou les autorisations. Chez Monolith nous considĂ©rons que les dĂ©couverts sont une amende Ă  la pauvretĂ© et c’est pour cette raison qu’ils ne sont pas possibles chez nous !

Ouvrir un compte chez nous, c’est reprendre le plein contrĂŽle sur ses fonds et libĂ©rer ce pouvoir politique que nous possĂ©dons tous. 

Vous n’ĂȘtes pas victimes des classiques allusions au financement du terrorisme par des cryptomonnaies telles que le bitcoin ?

Et bien non ! Il y a 2 ans en arriÚre ces remarques étaient monnaies courantes, mais avec la démocratisation de la blockchain elles ont disparu.

S’agissant de cette perception faussĂ©e, les premiers fautifs sont les mĂ©dias ayant sur-exagĂ©rĂ©s cette utilisation alors qu’elle ne reprĂ©sente en rĂ©alitĂ© que 2% des transactions bitcoin. C’était un argument facile pour dĂ©crĂ©dibiliser des actifs trĂšs volatiles qui sur le long terme effraient les banques. Qui a sincĂšrement envie d’investir sur un actif qui pouvait alors perdre ou gagner 50% dans la mĂȘme journĂ©e ? Maintenant reprenons le mĂȘme actif et ajoutons y des possibilitĂ©s de placement alternatifs aux banques comme la DeFi (Finance DĂ©centralisĂ©e), ainsi que Ethereum le propose.

Nous ne sommes plus Ă  l’heure de la spĂ©culation et avons maintenant des vrais cas d’usages financiers qui Ă©mergent tels que l’apport de liquiditĂ© ou des prĂȘts. Les stablecoins minimisent de leur cĂŽtĂ© la volatilitĂ© du marchĂ© mais permettent nĂ©anmoins des retours sur investissement intĂ©ressants par rapport au systĂšme financier classique.

Pourquoi une carte visa ? Comptez vous la conserver ?

Nous voulions combiner le meilleur des deux mondes et la carte visa fait partie de cette vision. Nous montrons actuellement Ă  nos utilisateurs que vivre en payant avec des cryptomonnaies est possible ! NĂ©anmoins nous ne sommes pas pleinement satisfaits de cette solution. Lorsque les fonds transitent sur la carte, ils sont stockĂ©s sur un compte bancaire oĂč vous n’avez pas le plein contrĂŽle de vos fonds. Il est donc possible de faire encore mieux sur le long-terme et nous y rĂ©flĂ©chissons (carte 0-balance).

Vous n’avez pas peur des utilisateurs qui ont tendance Ă  oublier leur mot de passe ? Comment gĂ©rez vous ce problĂšme ?

A l’heure actuelle il n’est pas possible d’acheter des cryptomonnaies avec de la monnaie fiat sur notre plateforme (cela arrive trĂšs bientĂŽt). Nous avons donc choisi de nous concentrer uniquement sur les personnes dĂ©jĂ  prĂ©sentes dans l’écosystĂšme.

Attirer des utilisateurs en dehors de celui-ci n’est pas Ă©vident car il faut expliquer l’achat et le fonctionnement d’un wallet. Les utilisateurs disposent d’un seed de 12 mots pour rĂ©cupĂ©rer leur wallet en cas de problĂšme. Ici encore, seule une personne ayant une certaine connaissance de l’écosystĂšme saura ce qu’est un seed.

A long terme nous implémenterons les achats de cryptomonnaie directement depuis notre wallet afin que la solution soit facilement utilisable par tous, peu importe le background.

Y a-t-il un Ăąge minimum pour ouvrir ?

Oui, les personnes de moins de 18 ans ne peuvent pas ouvrir de compte chez nous.

Vous évoquiez les possibilités des smarts contracts, nous pourrions nous rapprocher du systÚme financier classique tout en conservant les avantages de notre secteur ?

Oui bien Ă©videmment, nous pourrions songer Ă  des comptes joints, pour mineurs, avec des autorisations mais Ă©videmment avec les avantages de la blockchain telle que la transparence, la fiabilitĂ© et la vitesse des transactions. Ce sont des cas que nous avons imaginĂ© mais bien entendu l’audience n’est pas encore favorable Ă  ce genre d’actions et c’est normal.

Pourquoi avoir choisi la blockchain Ethereum ?

Nous avons choisi Ethereum lors de la rĂ©alisation de notre ICO, mais Ă  terme nous savions que nous nous dirigions vers la DeFi. La DeFi a d’ailleurs toujours Ă©tĂ© prĂ©sente dans les projets d’Ethereum.

De nombreuses personnes argueront que la scalabilitĂ© fait une bonne blockchain, je ne suis pas d’accord. Certes d’autres blockchains sont plus scalable qu’Ethereum, mais Ă  ce jour aucune ne possĂšde un Ă©cosystĂšme DeFi aussi complet. Quelle blockchain peut aujourd’hui se vanter d’avoir des stablecoins ayant fait leurs preuves ? De permettre des swaps ou des prĂȘts ? Aucune hormis Ethereum.

Et soyons lucides, mĂȘme si d’autres stablecoins existent, personne n’irait prendre le risque de faire un prĂȘt sur un actif potentiellement volatile.

Le swap est un Ă©lĂ©ment essentiel de la DeFi, ainsi depuis EThCC nous avons fait une mise Ă  jour du wallet Monolith. Nos utilisateurs peuvent dĂ©sormais swapper leur tokens, l’application compare les prix sur 12 exchanges diffĂ©rents et peut mĂȘme repartir les ordres afin d’optimiser votre swap, via ParaSwap.

Enfin pour finir, on observe de plus en plus une utilisation de l’écosystĂšme Ethereum pour reprĂ©senter des actifs prĂ©sents sur d’autres blockchains ou mĂȘme dans le monde rĂ©el – comme les monnaies fiduciaires avec les stablecoins. Il existe dĂ©sormais des reprĂ©sentations de Bitcoin comme wBTC ou RenBTC permettant ainsi de maintenir une exposition Ă  Bitcoin tout en ayant accĂšs Ă  la finance dĂ©centralisĂ©e.

On constate qu’il existe de nombreux projets de carte de paiement. Pourquoi ne pas vous allier pour mettre à terre le monde bancaire ?

Il existe en effet de nombreux projets de paiement, mais Ă  titre personnel nous sommes parmi les plus anciens. MalgrĂ© la multitude de projets, seulement peu d’approches sont explorĂ©es. En effet, la plupart des autres services de carte sont des services custodiels : vos crypto monnaies sont gĂ©rĂ©es pour vous, mais elles ne vous appartiennent pas.

La carte VISA Monolith

Avec Monolith, on a crĂ©Ă© un pont unique entre les deux mondes : d’un cĂŽtĂ© un wallet Ethereum qui vous appartient – de l’autre et en 30 secondes – une carte Visa acceptĂ©e partout. 

Je pense Ă©galement que de nombreux projets n’ont pas une vision assez long terme. Nous sommes Ă  ce jour les seuls Ă  pleinement utiliser le potentiel des smart contracts pour nos wallets. Nous sommes Ă©galement les seuls Ă  pouvoir envoyer nos cartes dans les DOM-TOM. De nouveaux acteurs arrivent sur le marchĂ©, comme Swipe (acquis par Binance) et la demande semble de plus en plus forte.

De nombreux secteurs ont Ă©tĂ© touchĂ©s par la crise Covid-19, mais la blockchain semble en avoir profitĂ©. Qu’en pensez-vous ?

Je pense que les gens se posent plus de questions suite aux problĂšmes Ă©conomiques et se tournent vers des solutions alternatives. C’est l’une des raisons de l’explosion soudaine de la DeFi. Bitcoin et Ethereum sont de plus en plus dĂ©corrĂ©lĂ©s des marchĂ©s traditionnels ce qui est trĂšs rĂ©jouissant pour l’avenir.

En l’absence de diplîme, comment recrutez vous dans le secteur ?

En effet il n’y a pas de diplĂŽme ou le peu qui existent ne sont pas encore assez rĂ©putĂ©s. De ce fait, nous nous basons sur l’expĂ©rience des personnes ainsi que sur leur implication dans la communautĂ©.

Contrairement à des entreprises classiques qui passent par des plateformes externes de recrutement, nos diverses offres sont visibles sur notre site web. Les gens de la communauté sont naturellement les premiers à les voir.

Les offres sur le marketing et la communication sont souvent prise d’assaut contrairement aux offres de dĂ©veloppement. Il est en effet dĂ©jĂ  suffisamment difficile de trouver des bons dĂ©veloppeurs, alors des dĂ©veloppeurs blockchain
 nous sommes Ă  l’écoute on a pas mal de gens qui postulent sur les supports communautaires et pas marketing : gĂ©nĂ©ralement une boĂźte a une position ouverte, elle va aller sur des plateformes de recrutement et voir les jobs. Nous on ouvre majoritairement sur notre site et c’est les gens actifs qui se manifestent spontanĂ©ment et on les voit avant donc on sait qu’ils connaissent suffisamment le produit pour pouvoir le promouvoir.

Quels sont les prochains objectifs ?

Nous allons ajouter l’onramp, c’est Ă  dire la possibilitĂ©e d’acheter des crypto monnaies depuis le wallet Monolith, par carte bleue et virement SEPA.

Nous travaillons Ă©galement sur une amĂ©lioration de l’UX du wallet et sur les mĂ©ta transactions ethereum. Cet ajout permettra aux utilisateurs de payer les frais de transaction du gaz Ă  l’aide de n’importe quel token. Ils n’auront plus Ă  se soucier de possĂ©der de l’ETH pour rĂ©aliser une transaction.

Pour conclure, Monolith en 3 mots ?

  1. Non custodial : nous vous fournissons une infrastructure mais nous ne toucherons jamais Ă  vos capitaux. MĂȘme si nous le voulions ce n’est pas possible, comme le confirme les 5 audits de nos smarts contracts.
  2. Finance dĂ©centralisĂ©e : tirez profit de la DeFi – en gĂ©nĂ©rant par exemple un retour sur un stablecoin via notre application.
  3. Participatif : nous voulons changer l’expĂ©rience du point de vue utilisateur et de la finance. Nous ne pouvons pas le faire seul et avons besoin de vous pour atteindre notre objectif (restez Ă  l’écoute des nouvelles sur notre token TKN)

The post Monolith, la Carte de paiement Crypto et Bitcoin Boostée à la DeFi appeared first on TheCoinTribune.

La Banque Populaire de Chine Ă©met 17 milliards de dollars sur Blockchain

June 16th 2020 at 08:00

La blockchain pour sauver l’économie d’un pays : Satoshi Nakamoto avait-t-il anticipĂ©, que sa crĂ©ation servirait un jour Ă  relancer l’économie Chinoise ? Les institutions bancaires chinoises ont dĂ©veloppĂ© une stratĂ©gie de financement exploitant la blockchain, pour crĂ©er des produits financiers profitant Ă  l’économie rĂ©elle.

La titrisation des actifs via blockchain

La Banque Populaire de Chine et l’Association Nationale des Investisseurs Institutionnels sur les MarchĂ©s Financiers (NAFMII) se tournent vers la titrisation des actifs, pour relancer rapidement l’économie du pays touchĂ©e par la crise due Ă  la pandĂ©mie du COVID-19.

La China Zheshang Bank a lancĂ© le projet pilote « Lianxin 2020 Lianjie First Phase Asset-backed Commercial Paper », consistant Ă  la mise en place d’une plateforme blockchain pour Ă©mettre des documents commerciaux adossĂ©s Ă  des actifs (ABCP).

China's Zheshang Bank

Les ABCP sont des produits financiers issus de la titrisation d’actifs composĂ©s de crĂ©ances et d’effets de commerce de plusieurs entreprises.

Le 5 juin 2020, la China Zheshang Bank a injectĂ© 120 milliards de yens – prĂšs de 17 milliards de dollars – sur la plateforme, pour simplifier l’accĂšs des entreprises au financement. Le projet pilote a Ă©tĂ© lancĂ© pour une durĂ©e de 6 mois, avec une option de renouvellement Ă  la clef.

100 000 créances émises sur blockchain

Les ABCP permettront d’appuyer les entreprises de toutes tailles, Ă  accĂ©der Ă  une source de financement Ă  court terme. En effet, l’échĂ©ance des ABCP vont de 90 Ă  270 jours.

La China Zheshang Bank a utilisĂ© la blockchain pour sa plateforme de financement des crĂ©ances, permettant Ă  environ 4 000 entreprises d’émettre plus de 100 000 « crĂ©ances blockchain ».

La blockchain possĂšde toutes les qualitĂ©s nĂ©cessaires pour ĂȘtre Ă  la base d’une solution de financement appropriĂ©e des entreprises, suite aux effets nĂ©gatifs du COVID-19 sur l’économie d’un pays. SĂ©curisĂ©e et infalsifiable, la blockchain permet de gagner facilement la confiance des investisseurs. Elle Ă©limine Ă©galement les frictions comme la lenteur des procĂ©dures administratives, un luxe dont on ne peut se permettre en pĂ©riode d’urgence Ă©conomique.

Blockchain et microcrĂ©dit : un lien qui semble tout Ă  fait « naturel » si on prend le temps d’y rĂ©flĂ©chir 2 minutes. Les Ă©conomies africaines ont tout Ă  y gagner en s’inspirant des initiatives de la Chine sur l’utilisation de la blockchain pour financer le secteur privĂ©. Moins de paperasse, plus d’efficacitĂ© tout en gardant une maĂźtrise suffisante des risques de recouvrement de crĂ©dit.

The post La Banque Populaire de Chine Ă©met 17 milliards de dollars sur Blockchain appeared first on TheCoinTribune.

En Arabie Saoudite, les Banques utilisent déjà la Blockchain

June 15th 2020 at 10:00

Ça fait presque un an qu’on avait pondu cet article sur le Moyen-Orient comme le nouvel eldorado de l’industrie blockchain. MĂȘme les banques de la rĂ©gion ont compris l’intĂ©rĂȘt de la blockchain et des cryptos : quand le pragmatisme l’emporte sur les questions idĂ©ologiques ?

Les gisements cryptos et blockchain du Moyen-Orient

Le Moyen-Orient avec ses sables fins, ses contes et lĂ©gendes, son pĂ©trole mais, Ă©galement son engouement pour les cryptomonnaies et la techno dĂ©centralisĂ©e : BahreĂŻn a investi massivement dans les cryptomonnaies et a autorisĂ© 28 startups cryptos et blockchain Ă  tester leurs services dans le pays ; l’Iran a pris des dispositions rĂ©glementaires favorables aux activitĂ©s de minage.

L’Arabie Saoudite a quant Ă  elle, annoncĂ© rĂ©cemment avoir procĂ©dĂ© au dĂ©pĂŽt de fonds vers des Ă©tablissements bancaires locaux via la blockchain.

la Saudi Arabian Monetary Authority se penche sur la blockchain

L’autoritĂ© monĂ©taire du pays, the « Saudi Arabian Monetary Authority » (SAMA), avait dĂ©clarĂ© dans un communiquĂ©, que ces fonds seraient utilisĂ©s dans le cadre d’une initiative visant Ă  renforcer la fourniture de facilitĂ©s de crĂ©dit.

SAMA : un pionnier de la blockchain

La SAMA n’est pas Ă  son premier projet blockchain et crypto : en 2018, le rĂ©gulateur s’était associĂ© Ă  la Banque Centrale des Emirats Arabes Unis pour le dĂ©veloppement d’une monnaie numĂ©rique visant Ă  faciliter les transactions entre les 2 pays.

La SAMA, en partenariat avec la « Saudi British Bank » (SABB), avait Ă©galement participĂ© activement au lancement d’un service de virements transfrontaliers basĂ© sur Ripple (XRP).

Ces projets s’inscrivent dans la stratĂ©gie adoptĂ©e par le rĂ©gulateur saoudien : la SAMA avait exprimĂ© son ambition de jouer un rĂŽle de pionnier dans le dĂ©veloppement de la Fintech du pays.

Les gouvernements et les banques centrales semblent ainsi investir davantage dans l’intĂ©gration de la blockchain au systĂšme financier classique.

Jusqu’oĂč la SAMA ira-t-elle en termes d’expĂ©rimentation et d’accompagnement des projets Fintech blockchain et cryptos ? Les premiĂšres cryptos d’Etat – de vraies cryptos et non ces fichus Chevaux de Troie – verront-elles le jour au Moyen-Orient ? L’air semble ĂȘtre plus sain Ă  l’Est qu’à l’Ouest pour les cryptophiles.

The post En Arabie Saoudite, les Banques utilisent déjà la Blockchain appeared first on TheCoinTribune.

Le Stablecoin VRO listé sur Ledger
.grùce à sa communauté !

June 15th 2020 at 09:18

Rarement le hardware wallet bien connu Ledger aura aussi bien portĂ© son surnom de « Coffre-fort numĂ©rique ». En effet, on l’apprenait il y a quelques jours, le stablecoin français VRO, – qui tire sa stabilitĂ© d’un adossement Ă  de l’or physique – vient de rejoindre le cĂ©nacle des devises crypto qui ont leur place sur les diffĂ©rents produits de stockage offline de Ledger. Si l’opĂ©ration a du sens, cette intĂ©gration est autant le fruit de la reconnaissance du sĂ©rieux et du travail de VeraOne que celui de l’opiniĂątretĂ© d’une communautĂ© qui par sa dĂ©termination, a dĂ©montrĂ© que VRO n’était dĂ©cidĂ©ment pas un projet comme les autres


Avertissement : Cet article vous est proposĂ© en partenariat avec la sociĂ©té Vera One. Les investissements crypto sont risquĂ©s par nature, faites vos propres recherches et n’investissez que dans les limites de vos capacitĂ©s financiĂšres. Cet article ne constitue pas une incitation Ă  l’investissement.

Stock-options

On parle donc aujourd’hui Ă  la fois, un peu de Ledger et beaucoup de VRO, le second Ă©tant accueilli par le premier depuis quelques jours dans son listing de cryptomonnaies supportĂ©es.

On ne prĂ©sente plus vraiment la licorne de la Fintech française Ledger, mais on en profitera pour rappeler que la crĂ©ation d’Eric LarchevĂȘque est leader incontestĂ© des systĂšmes de stockage “à froid” de crypto-actifs via une offre de portefeuille hardware.

Ledger Nano X

Si la phrase prĂ©cĂ©dente vous a fait lever un sourcil interrogateur, l’occasion est Ă©galement parfaite pour rappeler Ă  quel point la notion de conservation/protection de vos devises crypto – et plus prĂ©cisĂ©ment de leurs clefs privĂ©es, sĂ©same permettant l’accĂšs Ă  vos fonds courageusement acquis – devrait ĂȘtre pour vous un soucis constant.

Si vous retrouverez dans cet article un petit panorama de l’offre existante, voici un rappel de vos options sur ce sujet particulier et î combien sensible :

  • Vos crypto sont sur une plateforme d’exchange (comme Binance) ou d’achat (comme Coinbase ou Kraken). Permettez-moi d’ĂȘtre brutal : vous n’ĂȘtes pas rĂ©ellement propriĂ©taire de vos actifs, voila, c’est dit. Autrement dit, vous n’en maĂźtrisez pas les clefs privĂ©e et vos possessions se rĂ©sument Ă  un chiffre sur un tableau de bord client sur lequel vous n’avez aucune maĂźtrise. La plateforme ferme, fait faillite, se fait hacker et c’est la fin d’une belle histoire d’amour entre vous, et des actifs qui n’auront jamais autant mĂ©ritĂ© le qualificatif de “virtuel”

  • On monte en gamme : Vos cryptos sont sur un stockage en ligne ou un desktop wallet. Autrement dit, vos actifs sont stockĂ©s sur un portefeuille logiciel qui selon les cas peut se trouver sur internet, ou installĂ© en local sur votre ordinateur/smartphone. Dans tous les cas, vous disposez du contrĂŽle des clefs privĂ©es, ce qui est infiniment mieux que l’option prĂ©cĂ©dente. En revanche, des risques importants de piratage demeurent, sans compter le spectre d’une perte/destruction de matĂ©riel ou des carences de mises Ă  jour et maintenance de solutions logicielles de qualitĂ©s parfois inĂ©gales.
  • Finissons sur la version grand luxe du stockage, la Lamborghini face au fiat Multipla du portefeuille logiciel, j’ai nommĂ© le hardware Wallet, ou stockage Ă  froid dont Ledger est donc une parfaite incarnation. Pourquoi froid ? parce qu‘in fine, vos actifs sont conservĂ©s hors ligne, Ă  bonne distance d’Internet et de sa faune pas toujours bien intentionnĂ©e.

Ledger on l’a vu prĂ©sente une option solide, et hormis le cas particulier du “Paper Wallet” (vos clefs privĂ©es sont sur un support physique), c’est la solution Ă  la fois la plus sĂ©curisĂ©e et la plus ergonomique. Or, prĂ©cisĂ©ment parce qu’il s’agit de l’offre premium de ce qui se fait de mieux en matiĂšre de devises cryptographiques, il y a beaucoup de candidats, et fort peu d’élus. C’est la raison pour laquelle un listing chez Ledger est toujours perçu comme un gage de confiance et de crĂ©dibilitĂ© dans l’industrie.

A ce titre, voir le stablecoin VRO intĂ©grer ce cercle VIP est une nouvelle qui a de quoi rĂ©jouir l’équipe du projet, tout autant que sa communautĂ© dont on va voir qu’elle n’est pas Ă©trangĂšre Ă  l’opĂ©ration !

VeraOne chez Ledger, grùce à sa communauté !

On parle rĂ©guliĂšrement de VeraOne sur TheCoinTribune, tant le projet français de stablecoin adossĂ© Ă  de l’or physique mĂ©rite d’occuper le devant de la scĂšne avec sa proposition de valeur mĂȘlant habilement technologie blockchain et mĂ©tal prĂ©cieux. La sociĂ©tĂ©, filiale du groupe AuCoffre.com multiplie les idĂ©es et les innovations, de la carte VeraCash, au rĂ©cent partenariat avec la sociĂ©tĂ© de minage et masternodes Just Mining.

C’est d’ailleurs dans le cadre de ce tout rĂ©cent partenariat que l’intĂ©gration Ledger prend tous son sens. DorĂ©navant, il sera ainsi possible pour les utilisateurs de miner du Bitcoin ou de la cryptomonnaie sous diffĂ©rentes formes, de convertir le produit de cette activitĂ© en stablecoins VRO directement sur la plateforme de Just Mining, pour enfin transfĂ©rer en un instant les prĂ©cieux tokens sur le harware wallet Ledger.

Histoire amusante, et en mĂȘme temps reprĂ©sentative de l’importance d’une communautĂ© soudĂ©e et investie, au-delĂ  du seul noyau dur d’un projet, c’est bien l’insistance de certains membres fan du VRO qui a abouti Ă  percer les dĂ©fenses de Ledger (qu’on imagine bien assaillies quotidiennement par toute une foule de crypto diversement crĂ©dibles, mais avides de reconnaissance).

La suite, c’est Maxime Baron, coordinateur de projet chez VeraOne qui la raconte :

« Si ce listing est une Ă©volution logique et la reconnaissance du travail accompli, les choses ne seraient pas allĂ©es si vite sans l’investissement et le dynamisme de notre communautĂ© !

Certains de nos membres ont ainsi Ă©tĂ© rĂ©pandre la bonne parole sur les rĂ©seaux sur lesquels les Ă©quipes de Ledger ont l’habitude de prendre la tempĂ©rature de l’industrie.

A force d’arguments et de manifestations d’enthousiasme, ils ont fini par s’intĂ©resser au sujet plus en dĂ©tail, permettant Ă  l’équipe de VeraOne de prendre le relais et d’entamer des Ă©changes plus opĂ©rationnels. Les choses sont ensuite allĂ©es trĂšs vite, et nous avons mĂȘme Ă©tĂ© listĂ©s plus rapidement que prĂ©vu. Merci Ă  Ledger pour cette rĂ©activitĂ© et cette capacitĂ© d’écoute ! »

Conclusion

Deux raisons de se fĂ©liciter aujourd’hui : d’une part, on assiste une fois encore Ă  la convergence d’initiatives crypto françaises. En effet, on ne se lassera pas de rappeler que Ledger a du sang gaulois dans les veines, en dĂ©pit de ce que son rayonnement mondial laisserait parfois Ă  penser.

Par ailleurs, la communautĂ© de VeraOne vient de dĂ©montrer qu’avec de la dĂ©termination, de l’opiniĂątretĂ© (et un peu de culot doublĂ© d’un sens certain de l’infiltration m’a t-on murmurĂ©), elle pouvait faire la diffĂ©rence et influer sur le dĂ©veloppement opĂ©rationnel d’un projet de la plus concrĂšte des façons.

Envie de dĂ©couvrir un peu plus en dĂ©tail VeraOne et le token VRO ? c’est par ici que ça se passe. Et si l’article ne vous a pas convaincu de l’énergie de la communautĂ© du projet, je vous encourage Ă  aller vous faire vous-mĂȘme votre idĂ©e en rejoignant leur groupe Telegram.

The post Le Stablecoin VRO listé sur Ledger
.grùce à sa communauté ! appeared first on TheCoinTribune.

DĂ©couvrez les 5 Altcoins qui vont exploser selon BlockFyre

June 15th 2020 at 08:00

Une croissance Ă  4 chiffres en termes de taux : 50 USD placĂ©s aujourd’hui vous feront gagner au minimum 500 USD et, 1 000 USD d’investissement vous rapporteront au minimum 10 000 USD. Non ce n’est pas la derniĂšre pub pour un Ă©niĂšme plan Ă©pargne des banques avec des mini taux rĂ©munĂ©rateurs mais, les prĂ©visions de croissance de 5 altcoins qui devraient exploser aux cĂŽtĂ©s du Bitcoin (BTC).

Bitcoin Ă  150 000 USD

Bitcoin est à moins de la moitié de son ATH historique à 20 000 USD, se tradant actuellement à 9 440 USD environ et, échouant à maintes reprises en 2020, à se consolider au-dessus des 10 000 USD.

Le co-fondateur de Blockfyre, Simon Dedic, situe Bitcoin au niveau des 150 000 USD lors du prochain bull run, prévoyant ainsi une hausse approximative de 1 440%.

Bitcoin se situerait dans une fourchette de 100 000 USD Ă  400 000 USD, dans l’intervalle de 2021 et les 5 prochaines annĂ©es. Cette roadmap de Bitcoin avance mĂȘme l’idĂ©e de 1 satoshi = 1 dollar d’ici 10 ans.

Ils courront aux cÎté du BTC

Dedic prĂ©voit 5 altcoins qui devraient Ă©galement connaĂźtre un bull run aux cĂŽtĂ©s de Bitcoin : l’Ether (ETH), le Tezos (XTZ), le Chainlink (LINK), le Binance Coin (BNB) et le VeChainThor (VET).

L’ETH Ă©tant le noyau de la DeFi, de nombreux cryptophiles s’attendent Ă  ce qu’il surpasse Bitcoin, ce qui fut dĂ©jĂ  le cas en 2017 lorsque l’ETH avait enregistrĂ© un gain de 3 650%. L’ETH pourrait atteindre un plus haut  à 9 000 USD lors de la prochaine phase haussiĂšre.

Dedic prĂ©voit une hausse plus importante pour le XTZ et le LINK, des gains respectifs de l’ordre de 6 723% et de 4 455%. Le BNB pourrait aussi faire ses preuves avec une hausse de 2 840% environ. Le VET gagnerait le gros lot avec une augmentation de plus 13 000% atteignant ainsi un cours de 1 USD.

Petite leçon d’investissement cryptos : il faut miser sur les cryptos qui possĂšdent le meilleur ratio gains/risques et, non forcĂ©ment la crypto qui se trade au prix fort – sans vouloir pour autant vous dissuader d’acheter du Bitcoin. Le « petit » Ă  0,008 USD pourrait trĂšs bien faire votre fortune par rapport Ă  un « plus gros » Ă  50 USD ou 100 USD.

The post DĂ©couvrez les 5 Altcoins qui vont exploser selon BlockFyre appeared first on TheCoinTribune.

Coopération Coinbase-Police : Tous clients, Tous suspect ?

June 14th 2020 at 14:00

L’ennemi c’est le dollar, ce sont Ă©galement ces Etats qui nous volent notre libertĂ©, c’est Big Brother, etc. : dĂšs fois on se demande si l’auteur de ces discours ne nous sert pas juste des couleuvres avec une sauce pour faire passer tout ça facilement, Ă  l’instar d’un candidat en campagne Ă©lectorale, maĂźtrisant la rhĂ©torique. Pourquoi s’en inquiĂ©ter ? Peut-ĂȘtre parce que Coinbase deviendra peut-ĂȘtre bientĂŽt l’indic – rĂ©munĂ©rĂ© grassement je vous rassure – du gouvernement US.

Du bon vieux flicage modernisé

FĂ©vrier 2019, Coinbase fait l’acquisition de la sociĂ©tĂ© Neutrino, spĂ©cialisĂ©e dans l’analyse de donnĂ©es.

Cette acquisition trĂšs controversĂ©e Ă  l’époque, aurait Ă©tĂ© effectuĂ©e dans le but d’obtenir des contrats avec le gouvernement fĂ©dĂ©ral amĂ©ricain : en effet, Coinbase avait dĂ©veloppĂ© son outil Analytics, spĂ©cialement destinĂ© aux institutions financiĂšres, juste aprĂšs cette acquisition.

De nombreuses sociétés comme Chainalysis, Elliptic ou CipherTrace sont réguliÚrement sollicitées par les Etats-Unis, principalement pour leur fournir des informations via des logiciels de surveillance et de collecte de données.

Coinbase serait sur le point de conclure des accords potentiels avec la Drug Enforcement Administration (DEA) et l’Internal Revenue Service (IRS) : le logiciel serait utilisĂ© pour suivre et retracer les flux d’argent ; il permet Ă©galement de dĂ©sanonymiser les adresses virtuelles au niveau national et international.

La DEA a affirmĂ© qu’Analytics dispose d’une prĂ©cision d’analyse essentielle pour Ă©viter les faux positifs.

Les premiers suspects : ses propres clients

Ces contrats soulĂšvent des interrogations quant Ă  l’origine des donnĂ©es exploitĂ©es par Coinbase Analytics, Ă©tant donnĂ© les liens Ă©troits existants entre ce dernier et l’écosystĂšme de produits de la plateforme – Coinbase Pro, Coinbase Custody et Coinbase Consumer.

Un communiquĂ© de Coinbase indique toutefois qu’Analytics n’utilise pas les informations internes fournies par ses clients : ces informations proviendraient de sources accessibles au public et, n’incluraient aucune information personnelle permettant d’identifier une personne.

Coinbase justifie son choix par son dĂ©sir d’apporter sa contribution aux organismes chargĂ©s de l’application de la loi.

Le montant exact de la cession d’utilisation de la licence d’Analytics n’a pas Ă©tĂ© communiquĂ© mais, un document de la DEA mentionne une fourchette de prix de 10 000 USD Ă  250 000 USD.

Ces grandes entreprises qui veulent contribuer Ă  la prĂ©servation de l’ordre public : j’en verserai presque une larme si elles n’offraient pas leurs « aides » moyennant quelques billets verts. Une casquette de cryptophile sur la tĂȘte, un discours acide sur le dollar dans nos tweets et, quelques centaines de milliers de dollars provenant de la vente d’informations personnelles dans notre compte en banque : en business, il n’y a pas d’état d’ñme – ou d’ñme tout court !

The post Coopération Coinbase-Police : Tous clients, Tous suspect ? appeared first on TheCoinTribune.

La SEC – elle aussi – allergique Ă  la combinaison de la Crypto et du Marketing de RĂ©seau (MLM)

June 13th 2020 at 18:00

Ces derniĂšres annĂ©es ont Ă©tĂ© marquĂ©es par la prolifĂ©ration des levĂ©es de fonds pour des projets autour des cryptomonnaies. L’exemple le plus marquant est celui des ICOs montĂ©es Ă  la va-vite sur des projets controversĂ©s qui se sont soldĂ©s par des Ă©checs. Nous avons rĂ©cemment vu la SEC mettre fin Ă  des projets parce que les jetons vendus lors des ICOs n’étaient pas enregistrĂ©s comme des titres. Cette fois-ci, l’organe de contrĂŽle s’est penchĂ© sur des arnaques liĂ©es aux cryptomonnaies par le biais des MLM (ou Marketing Multi Level,dont les participants sont incitĂ©s Ă  parrainer de nouveaux membres). C’est ainsi qu’elle a rĂ©cemment intentĂ© un procĂšs contre la Modern Money Team (MMT) pour fraudes et tromperie des investisseurs.

Une potentielle escroquerie Ă  12 millions de dollars

À la base, la MMT a levĂ© des fonds pour financer le minage de cryptomonnaies qu’elle prĂ©tendait rĂ©aliser elle-mĂȘme avec ses propres Ă©quipements. Les bĂ©nĂ©fices issus de cette activitĂ© devaient ainsi lui permettre de payer des intĂ©rĂȘts aux investisseurs Ă  la fin de chaque mois.

De nombreux ressortissants amĂ©ricains et d’autres nationalitĂ©s Ă©taient ainsi amenĂ©s Ă  payer la somme de 50 dollars pour des contrats de financement de minage sur une durĂ©e de deux ans. Quant Ă  ceux d’entre eux qui prĂ©fĂ©raient opter pour le financement de l’activitĂ© dans le cadre d’un contrat Ă  vie, il leur fallait dĂ©bourser 2000 dollars. 

L’opĂ©ration a ainsi permis de rĂ©unir pas moins de 3,5 millions auprĂšs de 200 investisseurs pour soutenir le minage de cryptomonnaies. TrĂšs vite, les promoteurs ont Ă©tĂ© dans l’incapacitĂ© d’honorer les payements mensuels des intĂ©rĂȘts aprĂšs Ă  la chute de la valeur des cryptomonnaies minĂ©es. Afin de maintenir le programme en vie, ils ont donc pensĂ© Ă  y greffer un systĂšme de MLM. Ce faisant, un total de 1800 investisseurs ont achetĂ© des packs d’une valeur allant de 20 Ă  500 dollars. Pendant qu’une moitiĂ© des fonds du pack finançait des activitĂ©s commerciales, l’autre servait Ă  verser les commissions du MLM. Le schĂ©ma de Ponzi ainsi crĂ©Ă© a permis de collecter jusqu’à 12 millions de dollars.           

DĂ©tournement de fonds et cessation de payement

AprĂšs investigation, la SEC a dĂ©cidĂ© de geler les actifs de trois individus qui sont liĂ©s Ă  la gestion des fonds collectĂ©s par MMT. Il s’agit de Daniel F. Putnam, Jean Paul Ramirez Rico, et Angel A. Rodriguez. Ces derniers ont en effet utilisĂ© une grande partie des fonds des investisseurs Ă  des fins personnelles. M. Putnam a par exemple dĂ©pensĂ© prĂšs de 150 000 dollars dans un appartement de luxe avec spa.

M. Ramirez qui Ă©tait responsable des fonds collectĂ©s dans le MLM, a investi en retour une partie dans un compte BitFinex. Mais en novembre 2019, les paiements aux investisseurs ont brusquement cessĂ©. Pour justifier la situation, il a prĂ©tendu que BitFinex avait gelĂ© le compte et qu’il avait dĂ» mettre fin Ă  toute activitĂ© sur celui-ci. A partir de ce moment, les investisseurs n’ont plus reçu le moindre paiement de la branche de MLM qui a pourtant continuĂ© Ă  prendre des dĂ©pĂŽts jusqu’au dĂ©but du mois de mars 2020.

Si l’enquĂȘte de la SEC sur l’utilisation qui a Ă©tĂ© faite des fonds provenant des investisseurs de MMT est toujours en cours, elle a clairement permis de dĂ©voiler la mauvaise foi de ses dirigeants. Cette affaire montre une fois de plus toute la mĂ©fiance qu’il faut avoir Ă  l’égard des projets de crypto qui sont mĂȘlĂ©s au MLM.

The post La SEC – elle aussi – allergique Ă  la combinaison de la Crypto et du Marketing de RĂ©seau (MLM) appeared first on TheCoinTribune.

La Blockchain Ontology permettra d’authentifier 250 millions de contenus

May 27th 2020 at 12:00

Les petits garçons adorent jouer aux pirates – pas tous mais, ils sont nombreux – rĂȘvant de dĂ©couvrir un trĂ©sor dans une malle, enterrĂ© quelque part sur une Ăźle dĂ©serte. Certains « grands » garçons adorent acheter des versions piratĂ©es de logiciels ou d’Ɠuvres du 7iĂšme art, pour rĂ©aliser des Ă©conomies – Ă  dĂ©faut d’avoir trouvĂ© un trĂ©sor. La blockchain permet aujourd’hui de dĂ©fendre les droits d’auteur, afin que chaque crĂ©ateur puisse jouir des bĂ©nĂ©fices moral et Ă©conomique de ses Ɠuvres.

Ontologie d’une collaboration

La plateforme blockchain Ontology s’est associĂ©e Ă  la plateforme de crĂ©ation sociale OGQ, pour assurer la protection des droits d’auteur des contenus crĂ©Ă©s sur la plateforme.

OGQ permet aux utilisateurs de tĂ©lĂ©charger et de vendre des contenus numĂ©riques uniques, notamment des emojis, des mĂšmes, des polices de caractĂšre, de la musique et des vidĂ©os. 250 millions de contenu numĂ©rique pourront ĂȘtre tĂ©lĂ©chargĂ©s sur Ontology.

Depuis son lancement en 2011, OGQ a attirĂ© 14 millions de crĂ©ateurs, qui ont mis en ligne 54 millions de contenus numĂ©riques sur la plateforme. Les biens numĂ©riques tĂ©lĂ©chargĂ©s sur la blockchain, pourront Ă©galement ĂȘtre achetĂ©s en Ă©change de tokens OEP-4 d‘Ontology.

L’un des plus grands dĂ©fis pour les crĂ©ateurs de contenu numĂ©rique reste aujourd’hui, leur capacitĂ© Ă  protĂ©ger les droits d’auteur sur leurs Ɠuvres.

La blockchain, un dĂ©fenseur des droits d’auteur

Le co-fondateur d’Ontology, Andi Ji, a dĂ©clarĂ© Ă  Cointelegraph, que la blockchain a permis de reconnaĂźtre plus de 200 cas relatifs Ă  des problĂ©matiques de droits d’auteur.

Ontology offre une plateforme rapide et conviviale, dotĂ©e d’une infrastructure unique qui favorise la collaboration cross-chain, en fournissant aux entreprises les outils nĂ©cessaires pour concevoir leurs propres solutions sĂ©curisĂ©es blockchain.

Alibaba fait partie des entreprises utilisant la blockchain, voulant s’orienter vers le dĂ©veloppement de solutions en matiĂšre de protection de droits d’auteur. Le 21 avril 2020, la sociĂ©tĂ© a dĂ©posĂ© un brevet pour les techniques « d’analyse de l’originalitĂ© musicale basĂ©e sur blockchain ».

La blockchain rĂ©sout aujourd’hui les problĂšmes d’authentification des Ɠuvres. L’Afrique devrait se pencher sĂ©rieusement sur cette technologie qui devrait rĂ©soudre les problĂšmes d’authentification des titres fonciers, afin de rassurer les investisseurs Ă©trangers et les locaux. Un clin d’Ɠil au berceau de l’humanitĂ©, oĂč la blockchain devrait rĂ©volutionner de nombreuses pratiques et, contribuer au dĂ©veloppement du continent.

The post La Blockchain Ontology permettra d’authentifier 250 millions de contenus appeared first on TheCoinTribune.

❌